Syrie : Avertissements sévères lancés par Moscou à Washington

Le ministère de la défense russe a été obligé d’adresser un avertissement sévère aux Américains concernant Deir Ez-Zour.

Les Américains ont poussé leurs Kurdes de service de « Syrie démocratique » vers Deir Ezzour en les faisant aider par Daesh. Le but de l’opération était de prendre le contrôle des champs pétroliers qui représentent 75 % des réserves syriennes.

Les unités chétives de Syrie démocratiques sont encadrées par des forces spéciales US et c’est là où cela devient délicat. Devant cette atteinte flagrante à la souveraineté de l’État syrien, les Russes ont été fermes et le Pentagone a reculé.

Les Américains avaient déjà essayé d’entraver la traversée de l’Euphrate par l’Armée Arabe Syrienne. Pour cela ils ont fait ouvrir par Daesh les vannes d’un barrage en amont. Cela n’a pas marché et les troupes syriennes ont pu investir la rive-Est de l’Euphrate.

Dans la même foulée les Américains ont envoyé leurs Kurdes de « Syrie démocratique » pour contenir l’avancée de l’Armée Arabe Syrienne. Là aussi c’est l’impasse. Les Américains ont cru que la présence symbolique de leurs Forces spéciales parmi les Kurdes allait dissuader les Syriens de libérer la zone. Ce ne fut pas le cas.

Avec ce nouveau recul des Américains face à l’avertissement russe, nous sommes en présence d’une problématique nouvelle. Cette problématique géopolitique nouvelle est la suivante : la 1ère puissance mondiale de la veille est en train de donner l’impression que finalement elle n’a que peu de cartes en main, et que la puissance impériale n’a en fait dominé le monde que grâce à la prédation économique et à l’Action Psy stratégique.

Source: reseau international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *