Remaniement ministériel : Le Premier ministre s’oppose à l’entrée de Soumeylou Boubeye et de Ben Barka

Longtemps annoncé, le remaniement ministériel tarde à s’opérer. La raison : selon nos le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga s’oppose à l’entrée de l’actuel secrétaire général de la présidence, Soumeylou Boubeye Maïga et de son adjoint, Mohamed Ben Barka.

 

soumeylou boubeye maiga moustapha ben barka

Si le Premier ministre ne reproche rien au premier, si ce n’est la longue rivalité qui existe entre les deux personnalités, au second, il déplore son implication dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel. En effet, Abdoualye Idrissa ne souhaite pas maintenir dans son équipe des ministres qui sont sous le coup de soupçon. D’après nos informations, le titulaire de la primature ne veut qu’on mette en cause la moralité de son Gouvernement. On se rappelle que Ben Barka avait quitté le Gouvernement à cause de cette histoire, à la demande du prédécesseur d’Abdoulaye Idrissa. En effet, Modibo Kéita avait conditionné son arrivée à la tête de l’équipe gouvernementale au départ d’un certain nombre de ministres dont Bouaré Fily Sissoko, Ben Barka, Mahamadou Camara, entre autres. D’après nos sources, il semble que le Président de la République veut confier un département stratégique à Ben Barka. Il s’agit en occurrence de l’hôtel des finances. Toute chose que le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa n’est pas prêt, du moins pour l’instant, à accepter. Voilà donc un blocage au sommet de l’Etat. Cependant, il va être difficile pour le Premier ministre d’empêcher l’ancien directeur de la sécurité d’Etat d’entrer au Gouvernement. Encore qu’il est un expert dans le domaine que le Président lui a proposé. Il s’agit d’un département stratégique comme l’intérieur et la sécurité réunies. C’est un département taillé sur mesure que le Président IBK propose à SBM. Il faut dire qu’en réalité qu’il répond à ce profil en raison de sa parfaite connaissance du Mali et de l’administration. Son expertise sera bien utile au Président de la République pour le redéploiement de l’administration au nord et dans la région de Mopti et une partie de Ségou. Dans actuel de notre pays, on aura forcement de ses idées pour redéployer et lutter contre l’insécurité. A suivre.

Youssouf Bamey

La lettre du Peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *