Nioro du Sahel : Une marche pour exiger le départ du Juge

Sous l’impulsion du Cheick Chérif M’Bouillé Haïdara, les populations de la ville de Nioro du Sahel (Région de Kayes), marchent ce dimanche 22 Octobre 2017. C’est ce qu’a affirmé à malizine, une source bien renseignée, sous anonymat.

Joint par téléphone, «les populations de Nioro du Sahel vont marcher ce dimanche dans la matinée afin de réclamer le départ du Juge près le Tribunal de Première Instance de Nioro, soupçonné de corruption », nous explique un habitant.
En ce dimanche où se tient la première marche de l’histoire de Nioro du Sahel, ville lumière, l’alerte est maximale. Sur place, le nom du Juge près le Tribunal de Première Instance est sur toutes les lèvres.

Tout est parti, quelques jours plus tôt, de l’arrestation d’un braqueur en possession illégale d’une arme de guerre. Ce dernier, une fois acheminé à la Gendarmerie, a reconnu les faits tout en citant un Commerçant de Nioro auprès duquel il dit avoir obtenu l’arme saisie sur lui.
Arrêté à son tour, le Commerçant aurait, pour échapper à un séjour en prison, offert une somme d’Un million 1.000.000 FCFA au Juge de Nioro contre sa mise en liberté. Depuis, il est libre de ses mouvements. Erreur !

Excédées par cette énième bourde du Juge qui ne serait pas à sa première, les habitants de Nioro, se sont donné Rendez-vous ce dimanche matin à Kaïné, devant le domicile du Chérif M’Bouillé, le Cheick des Hamallistes.
Selon notre source, de Kaïné, les marcheurs se rendront à la Tribune de Nioro, puis au domicile du Préfet de Cercle.
D’avance, il faut noter que jamais une marche de protestation ne s’est tenue à Nioro du Sahel. Si celle du dimanche se tient, elle sera donc la première de l’histoire de Nioro du Sahel.
Située à 400 Km de Bamako, Nioro du Sahel est une ville du Mali, chef-lieu de la Commune de Nioro et du Cercle de Nioro du Sahel dans la région de Kayes à 241 km au nord-est de la ville de Kayes, à proximité de la frontière mauritanienne.
Nioro du Sahel marche exiger départ du Juge

Affaire à suivre…

 

Source: malizine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *