Mohamed Cissé : Le PDG de la Société Cissé Technologie tente le baroud du déshonneur !

Il fait encore parler de lui. Il se nourrit de scandale. Il, c’est Mohamed Cissé, PDG de Cissé Technologie (CTECH-SARL). Après avoir échoué dans sa tentative de bloquer le nouvel appel d’offres que la CANAM a lancé pour se réapprovisionner en cartes biométriques, le PDG de Cissé Technologie tente son baroud d’honneur, qui n’est qu’en réalité le baroud du déshonneur. C’est le combat de trop ! L’homme dans sa haine viscérale contre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) vient d’ouvrir un autre front contre celle-là en surfant dans le dossier opposant la CANAM à la société Bakary Nimaga technologie Sarl (SBNIF/Sarl), une société qui avait distribué les premières cartes de la CANAM.

Mohamed Cisse PDG Societe Cisse Technologie

De quoi s’agit-il ?

La   société Bakary Nimaga technologie Sarl (SBNIF/Sarl) est la société qui avait distribué les premières cartes de la CANAM. Mais, il se trouve que ces cartes présentaient beaucoup de défaillances. Toute chose qui avait à l’époque poussé la Direction Générale de la CANAM à saisir la délégation générale des marchés publics et des délégations des services publics par la lettre n° V/ L : 0554/MSAHRN/CANAM/ DG du 01 Juin 2015 aux fins de la conduite à tenir dans le cadre de l’exécution du marché n 0204/DGMP-DSP -2011 relatif à la production des cartes de santé dans le cadre de l’AMO. Le DG de la DGMP par la lettre n°02122/MEF-DGMP-DSP a suggéré à la Direction Générale de la CANAM de procéder à la résiliation du marché d’autant que le marché est arrivé à ses termes en 2013. Mécontente, SBNIF/Sarl a intenté un procès contre la CANAM. Ce procès a été fait à l’absence des avocats de la CANAM, indique une source proche du dossier. Le tribunal de première instance par le jugement n°262 du 27 juillet a condamné la CANAM a payé la rondelette somme de 2 milliards de nos francs. La Direction de la CANAM, par le soin de son conseil, a le lendemain c’est-à-dire le 28 juillet relevé un appel contre ledit jugement. La CANAM se donne le droit de produire ses moyens de défense devant la section administrative de la cour suprême du Mali.

Peut-on aujourd’hui affirmer sans la fin des procédures judiciaires que la CANAM a été condamnée ? La réponse est manifestement non. En vérité, c’est le PDG de Cissé Technologie, M. Mohamed Cissé, à travers des articles de presse commandités, qui est à la base de toutes ses manœuvres dilatoires tentant à discréditer la Direction Générale de la CANAM. Toujours dans l’article de presse commandité, notre véreux homme d’affaire donne des prétextes fallacieux d’inadéquation entre le besoin exprimé et l’état des lieux. Il a d’ailleurs adressé une correspondance en date du 28 juin 2017, au Premier ministre avec ampliations au ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, celui de l’Economie et des Finances, au DG de l’ARMDS-CRD, a-t-on appris auprès d’une source proche du dossier. Mohamed Cissé est en vérité dans une logique de crucifier l’AMO comme nous révélions dans notre parution n° 239 du jeudi 03 août. Et pour cela, il est prêt à tout. Sinon comment comprendre de tel agissement. Nous ne cesserons de dire, cette situation aura des conséquences néfastes pour la population malienne, d’autant que c’est par le biais de l’AMO que la population malienne arrive à prendre en charge les frais médicaux. En tout état de cause, en soufflant les braises dans le présent dossier, le PDG de Cissé Technologie, Mohamed Cissé se ridiculisera à nouveau. Ça sera sans doute le combat de trop !

Affaire à suivre……..

Abdrahamane Sissoko

 

Source: lepays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *