IBK à son armée : « Si nous courons le monde, allant et venant, c’est pour que tu aies les moyens de ta mission »

22 septembre 1960-22 septembre 2017, le Mali a 57 ans d’indépendance. Le président Ibrahim Boubacar Kéïta a déposé le vendredi une gerbe de fleurs au monument de l’indépendance. Ensuite au camp Soundiata Kéïta de Kati, il a présidé le traditionnel défilé militaire, en présence de plusieurs membres du gouvernement et des diplomates accrédités dans notre pays.

A la fin de la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs au monument de l’indépendance et avant d’aller à Kati pour le dépôt de gerbe de fleurs au monument du soldat inconnu, le président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des armées a déclaré à la presse :

« Oui, cette armée malienne dont certains se plaisent encore là aussi à railler, mais malmenée, trahie est pourtant là. Armée du Mali, tu es notre fierté, notre raison de nous battre aujourd’hui. Si nous courons le monde allant et venant, c’est pour que tu aies les moyens de ta mission, mission que nous t’avons confiée au nom de la République du Mali, au nom de votre patrie, et cette mission vous la conduirez à bon port et de la plus belle des manières. Vous avez fait par le passé, vous commencez de le refaire et vous le faites de mieux à mieux grâce aux moyens toujours plus accrus que nous mettrons à votre disposition . Je viens de dire au colonel Bamba, ma joie que l’armée de l’air retrouve tout doucement ses ailes, et nous le faisons aujourd’hui et ce de plus en plus car, nos jeunes gens ont besoin du vecteur aérien, de la protection aérienne pour vous montrer toute leur bravoure. Ils l’ont fait par le passé,  ils le referont encore. Je le dis malgré toutes les trahisons dont l’armée malienne a été l’objet. Nous ne partons pas, nous ne le disons pas, mais nous savons. Soldats du Mali, soyez fiers pour sauver la patrie, votre chef suprême des armées est fier de vous en un jour comme aujourd’hui. Je vous le dis, je le redirais avec force à Kati« .

A Kati, après le dépôt de gerbe de fleurs au monument des morts et la revue des troupes par le président IBK, le défilé militaire a commencé avec le passage de l’armée de terre, de l’air, la gendarmerie nationale, la garde nationale, le génie militaire, des douanes, la police…
Le président de la République a ensuite donné une interview à la presse au cours de laquelle il a déclaré que la célébration du 57e anniversaire de notre pays intervient dans un contexte marqué par la reconnaissance du leadership du Mali sur la scène régionale et internationale.

La réunion de haut niveau du G5 Sahel à laquelle ils ont invité les pairs et les partenaires en marge des travaux de l’Assemblée générale des Nations Unies a salué la conduite remarquable par notre pays du processus de consolidation de notre organisation commune, notamment à travers l’opérationnalisation rapide de la Force conjointe du G5 Sahel.

«Tous ont reconnu que le sommet extraordinaire que nous avons tenu ici même à Bamako en juillet dernier a fortement contribué à l’émergence d’une vision partagée des défis communs et a intensifié notre mobilisation pour qu’ensemble nous trouvions une réponse collective à la hauteur de la complexité et de la gravité des menaces liées au terrorisme et à l’extrémisme. Tous ont reconnu également que nous avons su faire accepter notre outil de sécurité collective comme une composante majeure du dispositif international contre les groupes terroristes et les réseaux mafieux et qu’à ce titre nous sommes en mission du monde en terre sahélienne ».

Il a fait ce rappel pour souligner avec force et conviction que le Mali qui fête aujourd’hui le 57e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale est une nation qui s’est remise debout avec une conscience plus aigüe des efforts à accomplir, des compromis à accepter et de la vigilance à observer pour consolider davantage sa stabilité, préserver ses valeurs fondamentales et pour fédérer l’énergie de tous ses enfants afin de tirer le meilleur profit de notre formidable capacité de résilience.

Ayant fait du retour à la paix, de la réhabilitation de la cohésion sociale, de la reconstruction de la confiance et de l’espérance ainsi que de la refondation de l’Etat, les axes prioritaires de son mandat, Ibrahim Boubacar Kéita n’a eu de cesse de mettre au cœur de son action, l’écoute de ses concitoyennes et de ses concitoyens afin de trouver dans chaque situation, les réponses les plus idoines pour préserver notre tissu national, rassembler autour de l’essentiel tout en restant vigilant et intransigeant quant à son devoir de fidélité aux attentes sincères et profondes du peuple malien.

«Nous devons être fiers de la renaissance de notre pays. Il nous appartient à présent, à nous tous, d’œuvrer en conscience à redonner confiance et espérance, en plaçant le Mali au-dessus de toute autre considération», a conclu le président IBK.

  1. K.

 

Source: Malijet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *