Fonction publique: 814 postes à pourvoir

Le ministre du Travail et de la Fonction, Chargé des relations avec les institutions,Diarra Racky Talla a annoncé mardi 26 septembre 2017 le lancement du concours de recrutement direct dans la fonction publique. C’était à la faveur d’une conférence de presse.

Selon le ministre du Travail, de la Fonction publique, Chargé des relations avec les institutions, le recrutement de fonctionnaires, est l’engagement par la fonction publique de nouveaux agents en vue d’occuper, au sein des services publics de l’Etat, les emplois administratifs permanents. « L’objectif de ce recrutement est de pourvoir aux vacances d’emploi dans les services publics, en vue de répondre aux besoins en personnel de l’administration pour son bon fonctionnement. Il s’inscrit également en droite ligne des promesses de campagne du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, d’offrir à la jeunesse malienne 200 000 emplois… »

Pour elle, les concours se sont régulièrement ténus de 2014 à 2016 avec un accent particulier sur les secteurs de la santé et du développement rural. « C’est pourquoi,  que 3217 fonctionnaires ont été recruté  dont  1036 en 2014. Parmi lesquels 673 hommes, 363femmes. En 2015,  1095ont été recrutés dont  750 hommes, 337 femmes… »

Le recrutement dans la fonction publique d’Etat est régi par les dispositions de la loi numéro 02-053 du 16 décembre 2002, modifié portant statut général des fonctionnaires et de ses textes d’application. Le recrutement par voie de concours directs s’inscrit dans la ligne d’un principe constant de la fonction publique d’Etat qui permet la sélection des meilleurs candidats, en tenant compte des besoins des services de l’administration et des moyens de l’Etat. Il passe par les étapes : la détermination des emplois à pourvoir, l’organisation des concours et enfin la nomination par arrêté des candidats retenus.

« Dans le cadre de l’organisation des concours directs de recrutement dans la fonction publique d’Etat, exercice budgétaire 2017, les besoins exprimés par certains départements ministériels sont 1094 cadres de la catégorie A, soit 38,36% des besoins exprimés ;955 cadres de la catégorie B, soit 33,49% des besoins exprimés ;240 cadres de la catégorie C, soit 19,74% des besoins exprimés ;563 cadres de la catégorie C, soit 19,74% des besoins exprimés.Dans ces chiffres sont inclus des corps dont le recrutement ne relève pas du Centre Nationaldes Concours de la Fonction Publique corps réservés à l’Ecole nationale d’Administration 73, les magistrats 4, les enseignants 19.

L’effectif actuel des fonctionnaires en activité est 41 911 dont 14758 femmes. Mme DiarraRaky Talla de dire que les besoins sont toujours exprimés dans des corps à effectifs pléthoriques tels que les corps des administrateurs civils, des inspecteurs des finances, des contrôleurs  des finances B1…   Ce sont des arrêtés interministériels numéro 2017-0706/MTFP-MEF-SG du 22 mars 2017, numéro 2017-1903/MTFP-MEF-SG du 14 juin 2017-2967/MTFP-MEF-SG du 8 septembre 2017 qui ont fixé les emplois à pourvoir par voie de concours directs de recrutement dans la fonction publique d’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2017 à 814 emplois répartis.

Harouna BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *