Enquête sur la tentative d’assassinat de Madou Kanté: La stratégie du régime de faire des patrons de ‘’Ouverture Média’’ des boucs émissaires déjouée !

Messieurs Mangara et Diarra, les patrons de l’agence de communication, ‘’Ouverture Mdia’’, au nom de laquelle travaillait Madou Kanté ont été interpellés par la Brigade d’investigation judiciaire  (BIJ) vendredi dernier.

Les raisons ? Le régime serait dans la dynamique de les faire porter le chapeau en s’agrippant au motif de règlement de compte. Arrivés à la BIJ, sans arguments rationnels et en violations de toutes les règles en la matière, dans de telle circonstance, les patrons du lieu étaient sur le point de les enfermer. Malentendu entre commandant et inspecteurs. Les deux hommes ont profité de cette situation pour  informer les membres de  la plateforme AN TE A BANNA et les minutes qui ont suivi la devanture de la BIJ était remplie du monde. Ras Bath, Master Soumi, Ibrahim Kébé… leur présence a suscité une forte pression et finalement les deux hommes ont été relaxés.

Dans les coulisses, on aurait appris l’arrestation des bandits qui seraient les auteurs de la tentative d’assassinat de Madou Kanté. Ces bandits de grand chemin seraient des éléments d’un des hommes influents du régime. Au lieu de continuer l’enquête afin de mettre la main sur ce dernier, sous certainement des pressions, les enquêteurs auraient tenté de brouiller cette piste avec cette instruction de certains membres du régime d’arrêter Mangara et Diarra.

Joint au téléphone Monsieur Mangara a confirmé l’information mais se dit surpris de ce comportement de la part de la BIJ. Selon lui, depuis le début de l’affaire Madou, ils se sont mis à la disposition de la police et ont posé plusieurs actes avec la police dans l’optique d’éclairer la situation en démasquant les auteurs.

Monsieur Mangara se dit serein et continuera la collaboration afin que lumière soit faite sur cette affaire. Il a par ailleurs dénoncé cette attitude de la BIJ sur instruction de certains barons du régime qui veulent faire d’eux des boucs émissaire dans le dossier Madou.

A rappeler que Madou travaillait au nom de ‘’Ouverture Média’’. Suite à sa sortie maladroite à l’ORTM, depuis son lit d’hôpital,  Madou a été licencié. ‘’Ouverture Média’’ avait aussi fait une vidéo dans laquelle elle explique les raison et s’est démarquée du comportement de son ex employé.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *