Energie du Mali : Karim KONATE arrêté pour vol et vente illicite d’électricité

De nos jours, de plus en plus de personnes s’investissent dans le  » vol professionnel « . Les voleurs professionnels opèrent partout. Même dans les domaines stricts et hyper sécurisés. La Brigade Territoriale de Sangarebougou vient de mettre fin à la carrière de l’un de ces voleurs à Djalakorodji qui s’enrichissait sur le dos de l’Energie du Mali (EDM).

 » Tous les jours appartiennent au voleur sauf un seul qui appartient au propriétaire  » dit un adage bambara. En effet, Karim a longtemps volé les services de l’EDM-sa avant d’être arrêté, il y a quelques jours par le Commandant de Brigade de la gendarmerie de Sangarebougou Mahamadou DIARRA et ses hommes.

Tout d’abord, Karim Konaté a cherché des voies et moyens pour se procurer frauduleusement d’un compteur d’électricité de l’EDM. Désormais, en manitou, il est distributeur de l’EDM mais frauduleusement. Non seulement Karim ne paye pas l’électricité qu’il consomme mais aussi il devient vendeur d’électricité à son voisinage. Bien sûr à qui veut l’acheter. Ensuite l’électricité est vendue via un sous compteur installé chez chaque client. M. KONATE fait le relevé des compteurs de tous ces clients à la fin de chaque mois. Ces derniers lui payent les sommes dues au détriment de la société mère légale. De cette manière, il alimente le foyer de plusieurs familles de ce quartier périphérique du District de Bamako.

Pendant que Karim nage dans ce bonheur illégal, un patriote conscient l’a dénoncé à la Brigade de Sangarebougou. Ainsi, le CB DIARRA et ses hommes commencent l’investigation. Ils ont mené l’enquête tant à l’EDM que chez le présumé voleur. Quelques jours plus tard, les faits se sont avérés. Il s’agit bien d’un vol. L’EDM est bel et bien volé par Karim KONATE. Du coup, il est rapidement arrêté avec trois de ses clients. Par la suite, il a été déféré à la prison centrale de Bamako où il comparaîtra bientôt devant le juge. Mahamadou DIARRA et ses hommes sont à pied d’œuvre pour déceler un éventuel complice. Car il est difficile voire impossible de se procurer d’un compteur d’EDM sans une complicité d’un membre de ladite société. Cette société qui est aussi pourrie jusqu’à la moelle épinière.

Par ailleurs, cette action de M. KONATE pourrait se justifier par la réalité de ces quartiers reculés. Il suffit de se rendre dans ces quartiers pour comprendre les modalités de distribution de l’électricité. Un compteur principal peut alimenter beaucoup de sous compteurs parfois très loin. Pire, aucune mesure sécuritaire n’accompagne les câbles connecteurs. Ils sont disposés telle une toile d’araignée.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *