Dr Cheick Modibo Diarra à la rentrée politique de son parti, le RPDM : « Je veux bâtir un Mali nouveau »

La salle de spectacle Bakaïna a servi de cadre, le samedi 21 octobre, à la cérémonie de la grande rentrée politique du parti Rassemblement pour le Développement du Mali (Rpdm). Une cérémonie couplée avec l’adhésion au parti de milliers de  militants venus d’autres formations politiques dont l’honorable Saoudatou Diarra  démissionnaire du MPR. Occasion pour le Président du parti, Dr Cheick Modibo Diarra d’expliquer la vision du parti. Cette cérémonie a enregistré la présence des représentants de nombreux partis amis dont l’ADP-Mali et le PVRM Fasoko.

Pour cette grande rentrée politique, la salle Bakaïna avait refusé du monde. C’est à 16h40 mn que le  Président  du parti,  Dr Cheick Modibo Diarra a été accueilli par de nombreux militants qui scandaient « Cheick Modibo, Président ». La présidente des femmes du parti de la commune VI, Mme Coulibaly Maïmouna Kanté a, dans son mot de bienvenue, indiqué qu’elle se réjouit sur le choix porté sur la commune VI pour abriter cet important évènement. ‘’Nous allons travailler pour que notre Président soit à Koulouba en 2018’’, a-t-elle conclu.

Pour sa part, l’honorable Saoudatou Diarra a, au nom de ses militants et  sympathisants, souligné que c’est avec une fierté qu’elle et ses militants et sympathisants rejoignent les rangs du Rpdm. C’est dans cet ordre d’idée qu’elle a rassuré sa totale disponibilité à œuvrer à l’implantation du Rpdm partout à travers le pays. Dans quelques instants, il se posera avec succès sur l’aéroport interplanétaire Rpdm avec à son bord des milliers de  militants et de sympathisants enthousiastes qui adhèrent à la vision du Dr Cheick Modibo Diarra et qui sont prêts à la partager et à la diffuser, a-t-elle conclu.

En plus de l’honorable Saoudatou  Diarra, des militants venus des communes I et II ont fait leur adhésion dans le parti.

Prenant la parole le Président du parti, Dr Cheick Modibo Diarra dira qu’il veut bâtir un Mali nouveau dont les maliens mangeront à leur faim. Il nous faut un pays en paix et bien sécurisé, a-t-il expliqué. Ce qui nécessite la mise en place d’une armée digne et équipée, a-t-il poursuivi.  Dans ce nouveau Mali, le navigateur interplanétaire compte produire et donner gratuitement de l’électricité à tous les Maliens. Suivant les propos de l’ancien Premier Ministre, le nouveau Mali sera un pays où tous les enfants seront égaux en droit et en devoir. C’est ainsi qu’il a demandé aux militants présents d’aller expliquer à la base le concept du Mali nouveau. Selon l’ancien Premier ministre, le nombre de cadres Rpdm  est aujourd’hui plus élevé que les militants de certains partis politiques. Aussi, le Président du parti a souhaité dans les années à venir pour que le Rpdm soit le parti de 90% des Maliens. Selon l’ancien Premier ministre de la transition, tous les maliens ont leur place dans le parti sauf une catégorie de personnes, notamment celles qui ont un esprit de vengeance. Sur la question de la gouvernance, le Président du Rpdm dira qu’il évite de faire des critiques en public. D’après lui, le Mali est un pays très difficile et très compliqué et qui vit dans une situation difficile. Ces questions doivent être abordées avec les autorités pour permettre à notre pays de sortir du marasme économique et social. Sur la question de la candidature en 2018, l’ex navigateur interplanétaire dira qu’elle n’est pas à l’ordre du jour. C’est le congrès du parti prévu dans quelques mois qui tranchera la question, a-t-il conclu.

Avant lui, l’honorable Amadou Thiam de l’ADP-Maliba et Tidiane Fomba du PVRM-Fasoko ont  souhaité plein succès à la grande rentrée politique du Rpdm

Abdrahamane Sissoko

Le pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *