CMTR : le ministre Baber Gano va-t-il cautionner l’Assemblée consulaire illégale du samedi prochain ?

Dans une lettre en date du 7 décembre 2017 que le président du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR), Youssouf Traoré, dit avoir adressée à tous les présidents des délégations régionales et du district de Bamako du CMTR, et dans une seconde lettre qu’il a adressée au ministre des Transports, Me Baber Gano, il est question de « la convocation de l’ensemble des membres consulaires, titulaires et suppléants du Conseil malien des transporteurs routiers, élus au scrutin du 25 avril 2015 à l’Assemblée consulaire qui se tiendra le samedi 16 décembre 2017 au parc des expositions de Bamako ». Comme ordre du jour, il est question de l’élection des membres du bureau ; l’adoption du projet de règlement intérieur ; l’adoption du projet de budget 2018 ; l’adoption des comptes et rapport de gestion ; les divers.

Cette convocation est rejetée par une grande partie des membres consulaires, lesquels dénoncent plusieurs entorses dans la forme. D’ailleurs, la Confédération générale des transporteurs terrestres et fluviaux du Mali (CGTTFM), a saisi le ministre pour attirer son attention sur les vices de forme. Dans cette correspondance, dont nous détenons copie,  la CGTTFM indique que « la convocation concerne les membres élus du 25 avril 2015 qui n’ont pas été investis, ni proclamés officiellement élus conformément à l’article 21, paragraphe 3, section 4 du décret n°04-359/P-RM du 08 septembre 2004. La publication de cette liste permet aux élus de s’assurer de sa conformité avec la liste initiale. Deuxièmement, la présente Assemblée des nouveaux élus ne devrait être que pour la mise en place du nouveau bureau qui est seul compétent pour convoquer une session ordinaire budgétaire. Ils n’ont pas qualité à approuver des comptes et des rapports de gestion pour lesquels ils ne sont pas partis. Troisièmement, le président sortant n’a pas qualité à convoquer une élection pour laquelle il est candidat, cette prérogative devant revenir au ministre des Transports ».

La CGTTFM dénonce le fait que la majorité des élus n’est pas informée de la tenue de l’Assemblée consulaire faute d’avoir fait un communiqué à la radio nationale (ORTM).

Pour toutes ces raisons, la CGTTFM sollicite l’implication du ministre pour la tenue du Conseil consulaire pour l’élection des membres du bureau dans la forme requise. Elle rappelle que la résolution de ce problème de l’élection du bureau du CMTR passe obligatoirement par le respect des règles et procédures des élections au Mali en général et du bureau du CMTR en particulier.

La question que l’on peut se poser maintenant est de savoir si malgré tous ces vices de forme, le ministre des Transports va oser cautionner la convocation de cette Assemblée consulaire illégale du samedi prochain. Me Babaer Gano va-t-il en rajouter au climat déjà délétère de notre pays ! Wait and see.

Affaire à suivre

Abdoulaye Diakité  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *