Le casse tête du mouton à l’approche de la Tabaski

A Bamako, les moutons de la Tabaski coûtent-ils trop cher ? C’est en tout cas ce que pense une majorité d’acheteurs. Cette grande fête religieuse pour la communauté musulmane aura lieu le 2 septembre prochain. Studio Tamani s’est rendu sur les marchés de moutons de la capitale.

A moins de deux semaines de la Tabaski, de nombreux chefs de famille rentrent bredouilles, après avoir effectué un tour dans les marché à bétails où le prix du mouton semble être hors de portée. Dans plusieurs marchés de Bamako, le prix du bélier varie entre 40 mille et 600 mille francs Cfa.
Malgré cette situation, beaucoup d’entre eux restent accrochés à l’idée d’une possible baisse des prix avant la fête. C’est le Cas de Kassim Konaté:

D’autres clients préfèrent faire la ronde des marchés à bétails pour mieux s’enquérir des prix avant l’achat. Pour ce client rencontré au marché Banconi, les prix sont abordables :

Contrairement aux autres années, le marché n’est pas suffisamment fourni en bétails. Des vendeurs annoncent toutefois, l’arrivée prochaine de moutons. Ali Haïdara, commerçant de bétails au marché Hippodrome :

Pour le moment, ce n’est pas la grande affluence dans les marchés à bétails. Les acheteurs viennent au compte-goutte. Beaucoup d’entre eux misent sur l’opération Tabaski du gouvernement qui sera lancée mardi prochain, d’autres sur une éventuelle baisse des prix lorsque les marchands seront obligés d’écouler leurs bêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *